[ad_1]

La loi du 4 janvier 1978, dite loi Spinetta et inscrite aux articles 1792 et 1792-2 du code civil, rend obligatoire des décennies d’assurance (ou de garantie). Elle est conçue pour fonctionner à deux niveaux: l’assurance contre les accidents du travail fournit d’abord une indemnisation au propriétaire, puis l’assureur poursuit les recours nécessaires contre les constructeurs défaillants (et leurs assureurs).

Ainsi, la garantie décennale protège les propriétaires de tout défaut de l’édifice et des mauvaises performances et du non-respect de certaines réglementations, pourtant obligatoires. Le terme «dix ans» signifie qu’au-delà de la période de construction, la garantie est de dix ans supplémentaires. Plus précisément, une garantie de dix ans garantit la solidité de la structure, la solidité des composants de l’équipement et tout effondrement pouvant résulter d’un échec de construction.

Vous devez souscrire une assurance de 10 ans avant de commencer à travailler. Ce produit est commercialisé par la plupart des compagnies d’assurance, qui tentent de connaître la nature des activités garanties et d’obtenir des certificats de qualification lors de la constitution du dossier. L’assureur n’a en aucun cas droit à une clause du contrat limitant les indemnités.

L’obligation d’assurance de 10 ans ne s’applique qu’aux travaux de construction. Les bâtiments publics ou municipaux qui sont construits pour leur propre compte et la construction entreprise par une entreprise pour son propre compte (sous certaines conditions) sont exonérés.

Une garantie de 10 ans est différente d’un remplissage parfait. Cette dernière, également obligatoire, garantit que la construction répond aux normes de qualité et de sécurité.

La garantie de 10 ans s’applique également à la piscine: il existe deux types de garantie. Il s’agit d’une garantie de construction souterraine de 10 ans pour les piscines extérieures et d’une garantie de construction souterraine de 10 ans pour les piscines privées de plus de 100 m 2 et jusqu’à 2,5 m de profondeur.

Quels sont les risques de ne pas avoir d’assurance décennale? L’assurance décennale est une police d’assurance obligatoire et n’est donc pas passible de sanctions civiles et pénales en cas de souscription. Les sanctions vont d’une amende de 75 000 € à jusqu’à 6 mois de prison. Cependant, certains bâtiments sont dispensés de l’obligation de souscrire: les travaux de génie civil (marine, routier, portuaire, aéroportuaire et ferroviaire) mais aussi divers axes routiers et réseaux (VRD) et ouvrages non sportifs. couvert.

[ad_2]