[ad_1]

La loi (article L 241-1 de la loi sur les assurances) oblige les professionnels de la construction à s’engager: assurance responsabilité décennale, également connu sous le nom garantie de dix ans. C’est le but de l’assurance couvre les réparations de dommages mettant gravement en danger la viabilité et la solidité d’une structure. La garantie de 10 ans est limitée dans le temps et couvre les dommages qui se produira dans 10 ans après avoir reçu le travail.

Nous vous expliquerons tout ce que vous devez savoir sur la garantie de 10 ans :

Assurance responsabilité civile 10 ans (garantie 10 ans)

Les entreprises sont tenues de fournir une garantie de 10 ans

Professionnels de la construction est tenu de fournir une garantie de dix ans sont:

  • les constructeurs (entrepreneurs, promoteurs immobiliers, promoteurs, chefs de projet, architectes, techniciens, bureaux d’études, bureau d’études) impliqués dans la construction d’une structure nouvelle ou existante,
  • Les entrepreneurs pour les travaux de construction (maçons, charpentiers, couvreurs, électriciens, plombiers, etc.) ont passé un contrat avec le pouvoir adjudicateur.

Les candidats à tout marché public doivent être en mesure de prouver qu’ils ont souscrit une assurance responsabilité civile.

Dommages couverts par la garantie de dix ans

La garantie de 10 ans est habituelle pour l’assurance couvre les réparations de dommages résultant de:

  • défaillance affectant la résistance d’une structure (murs, charpentes, fondations, planches, etc.),
  • défaillance d’un composant ou d’un dispositif inséparable de la structure qui rend le dispositif inutilisable (infiltration d’eau, isolation thermique inadéquate, dégâts d’eau dus à un problème de canalisation, etc.).

Avez-vous besoin d’une assurance professionnelle? Notre partenaire de confiance vous conseillera et vous proposera la meilleure assurance au meilleur prix: mon entreprise


Durée et conditions de la garantie de dix ans

La garantie de dix ans est valable pour une période de temps 10 ans à compter de la date de réception des travaux. Plus précisément, il s’agit de la date de signature de l’acceptation de l’œuvre.

Pour bénéficier de la garantie, le client doit envoyer une lettre recommandée à l’entreprise avec accusé de réception constatant le dysfonctionnement. L’entreprise est tenue de corriger tout défaut pendant la période de garantie de dix ans.

Responsabilités de l’entreprise à la garantie de dix ans

La loi exige que l’entreprise soit responsable attester qu’il a conclu un contrat d’assurance de 10 ans lors de l’ouverture de tout chantier de construction. Par conséquent, le contrat d’assurance doit être conclu avant de commencer les travaux.

Pour le prouver, l’entreprise doit certifier au client (le pouvoir adjudicateur) qu’elle a conclu un contrat d’assurance de 10 ans.

De plus, la garantie décennale doit être valable dans la zone géographique où se situe le site.

Enfin, l’entreprise soumise à l’obligation de garantie décennale contient toutes les offres et factures avec les informations suivantes :

  • l’assuré,
  • coordonnées de l’assureur ou du garant,
  • et l’étendue géographique du contrat ou de la garantie.

Autres garanties à ne pas confondre avec la garantie 10 ans

La garantie de 10 ans ne doit pas être confondue avec deux autres garanties qui s’appliquent également à la réception des travaux:

  • la garantie d’un remplissage parfait, ce qui oblige l’entreprise à remédier à tout dysfonctionnement (défauts, dysfonctionnements, défaillances, etc.). S’applique à: 1 an à compter de la date de réception des travaux.
  • la garantie de performance (garantie de deux ans), ce qui oblige l’entreprise à réparer ou à remplacer des équipements défectueux. S’applique à: 2 ans à compter de la réception des travaux.

Lisez également sur l’assurance:

Pierre Facon

Fondateur du Coin des Entrepreneurs. Administrateur d’une société spécialisée dans l’édition et la gestion de sites de création, d’acquisition et de gestion d’entreprise. Consultant et expert en création d’entreprise.

[ad_2]