Décennie pour l’installation de plaques de plâtre en ligne sans frais administratifs.
En tant que plaquiste, pourquoi souscrire une assurance décennale et une assurance responsabilité civile ?
Le risque pour le poseur de plaques de plâtre est très faible en dix ans, il est même très rare que de tels travaux apparaissent après l’année de bonne réception. Les plâtriers qui effectuent des travaux de plâtre moulé par injection peuvent toutefois être confrontés à des décollements ou des fissures dans leur travail, par exemple en raison de la mauvaise qualité du support.

Les risques de responsabilité, en revanche, sont plus fréquents (coupe des filets lors du vissage des planches …) et le devoir de conseiller sur la qualité de l’isolation thermique correspondante. Les nouveaux règlements introduisant l’efficacité énergétique comme critère rendent le travail inapproprié.

La profession de plaquiste et l’assurance décennale

Le travail du plâtrier/plasticien est l’une des finitions du bâtiment : c’est lui qui travaille sur les finitions qui seront les plus visibles pour le peintre. Il est composé de plusieurs ouvrages :
Revêtement de surface : Après avoir « gâché » le plâtre en le diluant dans l’eau, le plâtrier recouvre les sols, les murs et les plafonds d’une couche d’eau. Muni d’une taloche, il étale le plâtre puis le lisse en appliquant un mélange plus liquide. Il peut également concevoir le plâtre de manière mécanique, en créant des effets de matière ou de plâtre.

Isolation et distribution : Entre la structure principale et la finition, le remorqueur intervient également dans la mise en place d’isolations thermiques ou acoustiques (laine de verre, polystyrène, etc.), la pose de chapes en béton et la mise en place de cloisons en maçonnerie de gypse. Pour les plafonds, elle utilise des matériaux prêts à l’emploi (plaques de plâtre, plaques de gypse, etc.).
Décorer et embellir : Le plâtrier peut se spécialiser et se développer comme plâtrier pour la pose de cloisons sèches préfabriquées (plaques de plâtre), comme bâton de décoration pour la formation d’éléments décoratifs (rosaces, corniches, conduits de ventilation, etc.), ou comme plâtrier pour la production de cadres décoratifs, créant des intérieurs de charme à l’aide de plâtre coloré…

Le fabricant de plaques de plâtre réalise également souvent la partie menuiserie intérieure pour l’assemblage des cadres de porte intérieurs assemblés avec la plaque de plâtre. Il travaille en étroite collaboration avec l’électricien sur le chantier et peut même avoir à passer la pieuvre électrique.

Combien coûte une police d’assurance de dix ans pour une entreprise de location de plaques de plâtre ?

Les taux de la garantie de 10 ans pour une entreprise de plaques de plâtre varient en fonction de différents critères : le chiffre d’affaires, le nombre d’employés, le nombre d’années d’expérience, par exemple.

  • Par exemple, pour un entrepreneur indépendant en cours de création, vous devez facturer 800 euros par an pour un professionnel ayant 5 ans d’expérience.
  • Pour une société à responsabilité limitée de 100 000 euros, il faut compter 1300 euros.
  • Pour une SAS avec un chiffre d’affaires de 300 000 euros et 4 employés, il faut compter 2400 euros par an.

Description de l’activité des plaques de plâtre et des activités complémentaires d’isolation et de menuiserie intérieure

23 Plâtres, cloisons et faux plafonds.
Cette activité comprend les travaux accessoires ou complémentaires de :
– Menuiserie intégrée dans les cloisons,
– revêtement thermique ou acoustique,
– Utilisation de matériaux ou de produits qui contribuent à l’isolation thermique et acoustique et à la sécurité incendie.

22 Menuiserie intérieure Réalisation de toutes les menuiseries intérieures, y compris les revêtements de protection, quel que soit le matériau utilisé, pour
portes, murs, plafonds, faux plafonds, cloisons, sols y compris les planchers surélevés, parquets y compris les sols sportifs, revêtements,
escaliers et balustrades, stands, expositions, fêtes, mobilier.

Cette activité comprend le travail de :
– Mise en œuvre d’éléments de remplissage, y compris les produits en résine ou en plastique et les polycarbonates,
– et des connexions à l’intérieur et à l’extérieur.

Ainsi que les travaux annexes ou supplémentaires de :
– le travail du verre et des miroirs,
– Utilisation de matériaux ou de produits qui contribuent à l’isolation thermique et acoustique et à la sécurité incendie,
– le traitement préventif et curatif du bois.

29 Isolation thermique -Acoustique

Production frigorifique, y compris ses revêtements et sa menuiserie, de :

  1. L’isolation thermique des murs, des sols, des plafonds et des toits de tous les bâtiments,
  2. Le traitement acoustique par l’utilisation de matériaux ou de matières adaptés,
  3. L’isolation thermique des bâtiments de toute capacité et fonctionnement à toute température,
  4. Isoler les circuits et les tuyauteries

Sujets similaires :