[ad_1]

Lire la suite: Mutuelle des sociétés et fiscalité: les bases

Depuis le 1er janvier 2016, toutes les entreprises du secteur privé ont été créées responsabilité recruter leurs employés au complément de santé de base de leur choix. La loi en dit plus avantages minimes dont vous devez profiter en tant qu’employé.

Des progrès significatifs, notamment pour les 3-4 millions de salariés qui n’existaient pas encore.

Que faut-il exclure de cette loi et quels nouveaux réflexes existe-t-il pour l’employeur et le salarié?

Détails de la réforme

Le calendrier exact de mise en œuvre

La Convention interprofessionnelle internationale (ANI) est une loi adoptée le 14 juin 2013 qui généralise les soins complémentaires de santé des travailleurs. Le calendrier exact de mise en œuvre a été enregistré.

Parallèlement à cela Avril 2015, les contrats des compagnies d’assurances devaient respecter un certain nombre de réglementations pour être qualifiés de «responsables» et bénéficier d’une fiscalité réduite. L’objectif était ainsi de lisser les prestations des mutuelles de santé.

Dans le cas d’un contrat en cours, vous aurez droit à une période de transition.

  • la 1 janvier 2016, chaque entreprise française devait proposer à ses salariés un contrat d’assurance maladie complémentaire obligatoire et collective.
  • la 1 janvier 2018, toutes les conventions collectives doivent respecter les termes d’une convention responsable.

Quelles sont les obligations de l’employeur?

Pour tous les salariés d’un employeur ne bénéficiant pas encore d’une couverture complémentaire, quelle que soit la durée de service de l’entreprise, un régime complémentaire de remboursement des frais médicaux.

Si votre entreprise est couverte par une convention collective ou une succursale, vous devez considérer et vous conformer à ce qu’ils proposent en matière d’assurance mutuelle collective.

L’entreprise choisit librement l’assureur avec lequel elle négocie le contrat d’assurance. Si vous le souhaitez, vous pouvez décider de mettre en place des garanties spéciales pour le confort de vos collaborateurs.

Selon la taille de l’entreprise, la sélection du contrat peut résulter d’une consultation des employés, de négociations syndicales ou d’une décision unilatérale de l’employeur.

La seule obligation est que le contrat respecte les garanties minimales prévues par la loi.

Quel type de financement?

La loi stipule que le contrat doit être financé à 100% Au moins 50% par l’employeur, l’autre moitié est à la charge de chaque salarié.

L’employeur peut décider d’acquérir une participation plus importante.

La partie payée par l’employeur et payée par l’employeur est imposable, elle est donc incluse dans la déclaration de revenus.

Liberté de choix relative de l’employeur …

Les secteurs professionnels ne sont pas en mesure d’imposer une assurance complémentaire santé complémentaire aux entreprises qu’ils représentent: ils ne peuvent qu’attirer leur attention « Recommandations » respecter la liberté de choix des entrepreneurs et de leurs salariés.

Cependant, ces recommandations ne sont qu’un tendre stricte pour les garanties entre assureurs et « avec un haut niveau de solidarité ».

Cependant, si une recommandation est faite, le gestionnaire ne peut pas choisir couverture plus faible.

En l’absence de recommandations, les succursales peuvent également être satisfaites déterminer le panier de soins minimum, sans commenter aucune formule.

Sauf si la convention collective l’interdit, l’employeur peut offrir différents niveaux de couverture pour différentes catégories de travailleurs. Cela permet de couvrir certains risques spécifiques et d’ajuster la part de la contribution à la capacité financière du salarié.

icon-Idee Quelle pourrait être une meilleure assurance pour votre entreprise?


comparaison parmi les plus grands assureurs et trouver la mutuelle de santé la mieux adaptée aux besoins de vos collaborateurs, en fonction de votre activité.
Estimation gratuite et sans obligation.

comparer

… Et pour l’ouvrier

La loi confirme qu’un salarié peut être exempté de l’affiliation au fonds d’investissement de son entreprise, notamment si son état civil lui permet déjà une protection supplémentaire de la santé, que tu as raisonou plusieurs employeurs. Cette exemption dépend du fait que la protection réciproque mutuelle déjà acceptée à domicile offre des avantages au moins équivalents.

Sinon, vous devrez souscrire à votre mutuelle. Si nécessaire, vous devez résilier votre ancien contrat lors de votre prochain renouvellement. Si les garanties mutuelles ne sont pas suffisantes pour vos besoins, vous avez la possibilité de souscrire à un abonnement « supplémentaire ».

Protection minimale obligatoire

L’arrêté du 10 septembre 2014 a fixé la couverture « de base » pour chaque employeur, à savoir panier d’entretien minimal dont chaque collaborateur doit bénéficier depuis 2016.

Le contrat doit être « responsable »

Si votre employeur souhaite bénéficier des exonérations fiscales et sociales statutaires, vous devez obligatoirement orienter votre choix vers la mutuelle «responsable». La structure de ce dernier n’encourage pas une consommation excessive de médicaments et responsabilise l’assuré.

Par conséquent, il existe des plafonds de remboursement pour certains articles tels que l’optique et les tarifs forfaitaires (1 EUR pour tout acte médical, 24 EUR s’il est supérieur à 120 EUR).

Cette condition n’est pas difficile à remplir pour l’employeur, car elle est presque 90% des formules santé reçoivent actuellement ce label sur le marché.

Détail du panier de soins minimum

En particulier, une mutuelle de la future société (ou actuelle) devrait être requise inclure les points suivants 2016:

  • Toute la couverture coassurance conseil, traitement et soins médicaux partiellement remboursés par l’assurance maladie légale. Cela est particulièrement vrai pour les consultations traditionnelles avec votre médecin généraliste.
  • Couverture complète du forfait hospitalier dit « journalier », qui correspond aux frais d’hébergement et d’accueil facturés au patient hospitalisé au quotidien (chambre, repas, etc.). Ces soins doivent être dispensés pour une durée illimitée et s’élèvent en moyenne à 18 EUR par jour pour les hôpitaux et les cliniques et à 13,50 EUR par jour pour les établissements psychiatriques.
  • A) a dentiers et jusqu’à 125% de la cotisation de base de la sécurité sociale pour les frais d’orthodontie.
  • Chaque contrat est responsable de l’assurance mutuelle optique tous les deux ans (une fois tous les deux ans): réparation minimum de 100 €, verres mixtes 150 €, et enfin 200 € minimum dans les cas les plus complexes. Veuillez noter que les enfants et les personnes dont la vue se détériore rapidement devraient conserver le droit à un remboursement annuel.

Obtenez des devis personnalisés!

Économisez jusqu’à 40% aux contributions!
Service en ligne, 100% gratuit !

Comparez les interactions mutuelles

[ad_2]