Formation

Sigle HACCP : quelle est sa signification ?

Le sigle HACCP est l’acronyme de « Hazard Analysis and Critical Control Point » qui se traduit par analyse des dangers et maîtrise des points critiques. Il s’agit d’un système internationalement reconnu et conçu pour garantir la salubrité des aliments, en identifiant les risques microbiologiques et autres susceptibles d’affecter un produit alimentaire et en trouvant des moyens pratiques pour les éviter.

Qu’est-ce que l’HACCP et comment fonctionne-t-il ?

L’HACCP est une procédure proactive et basée sur une approche scientifique destinée à assurer la sécurité des aliments ainsi qu’à fournir aux consommateurs une assurance en matière de qualité nutritionnelle et organoleptique. Cette méthode permet d’identifier les dangers potentiels liés au produit, de déterminer les mesures qui doivent être appliquées pour les contrôler et de mettre en œuvre des procédures documentées permettant de vérifier et d’assurer le maintien des niveaux de sécurité requis.

En plus de réduire les risques de contamination des aliments, l’HACCP offre également aux producteurs l’opportunité de réviser et d’améliorer leurs processus de production et leurs procédures. Les principes fondamentaux HACCP sont utilisés pour établir des programmes efficaces et exigeraient des contrôles physico-chimiques, microbiologiques et/ou organoleptiques effectués par des professionnels qualifiés.

Comment l’HACCP s’applique-t-il dans la chaîne alimentaire ?

L’HACCP est largement appliqué aux activités de production et de transformation des aliments dans la chaîne alimentaire, y compris mais sans s’y limiter, la production primaire (telles que l’agriculture), l’abattage et l’équarrissage, l’industrie agroalimentaire, la transformation, la distribution et le transport des aliments ainsi que la restauration. Le système peut également être appliqué aux industries de produits non alimentaires et à d’autres types d’activités dans le secteur de l’agroalimentaire.

Découvrez aussi :  Les 10 Conseils pratiques pour appeler pôle emploi depuis l'étranger

Afin d’implémenter le système HACCP, les entreprises doivent élaborer un plan HACCP détaillé couvrant tous les aspects du processus de production et évaluer leurs produits tout au long de ce processus afin de veiller à ce que les normes de sécurité soient respectées. En outre, ils devraient surveiller activement ces produits et faire preuve de diligence raisonnable en ce qui concerne leur conformité aux normes.

Rapports entre l’HACCP et les autres réglementations

La législation en matière de sécurité des aliments est variée et complexe. Dans certains cas, elle peut être spécifique à un pays ou à une région ou elle peut être appliquée à l’échelle internationale. L’HACCP ne remplace pas la réglementation existante, mais complète celle-ci en apportant une assistance supplémentaire pour la conformité aux exigences légales. Par exemple, aux États-Unis, l’ARMPC (Analyse des Risques et Maîtrise des Points Critiques) est une modification du système HACCP exigée par le règlement US 21 CFR Part 117.

D’autres systèmes similaires, comme le QQOQCP (Qualité Quoi, Où, Quand, Comment et Pourquoi), le SPS (Système de Prévention Sanitaire) et le TIAC (Traitement Intégré des Aliments Contaminés), ont été développés pour répondre à certaines exigences spécifiques des produits alimentaires. Ces systèmes donnent aux entreprises des directives supplémentaires sur la façon dont elles peuvent identifier et maîtriser les risques associés à leurs produits.

Conclusion

Bref, l’HACCP est un système de gestion des risques qui permet aux producteurs de garantir la salubrité des aliments. Il est largement appliqué à la chaîne alimentaire et intègre différents systèmes, tels que l’ARMPC, le QQOQCP, le SPS et le TIAC. De plus, l’HACCP n’est pas destiné à remplacer la réglementation existante, mais à la compléter en offrant une assistance supplémentaire pour la conformité aux normes légales.

Découvrez aussi :  Les meilleurs moyens de remplir un bilan PMSMP pôle emploi