Formation

Quelle est la durée de la formation Légion étrangère ?

La Légion étrangère est un corps de l’Armée de terre française qui comprend plusieurs divisions : l’infanterie, la cavalerie, le génie et les troupes aéroportées. Elle est composée de soldats prêts à effectuer des missions de combat à tout moment à l’étranger ou à l’intérieur du pays. Si vous souhaitez intégrer la Légion étrangère, il est indispensable de suivre une formation. Combien de temps dure-t-elle et en quoi consiste-t-elle ?

Durée de la formation pour intégrer la Légion étrangère

La formation pour rentrer dans la Légion étrangère dure 16 semaines. À la fin, le légionnaire ne doit pas seulement être capable d’utiliser parfaitement son arme. Il doit aussi avoir une bonne condition physique et comprendre assez de mots en français pour interagir avec son chef d’équipe. Pour cela, la formation est subdivisée en plusieurs étapes : le sport, la discipline, la culture et la langue française.

L’entraînement sportif, phase primordiale de l’apprentissage

L’entraînement sportif est une étape essentielle de la formation. Les nouvelles recrues font des exercices comme :

  • la marche,
  • la nage,
  • la montée de corde,
  • les tractions,
  • les pompes.

Pour l’encadrement, ils sont regroupés selon le niveau de prérequis et sont suivis rigoureusement par les formateurs. Au terme des semaines d’entraînement, un test sportif final est réalisé pour distinguer les apprenants aptes à continuer la formation.

Un enseignement supplémentaire de mise à niveau est dispensé à ceux qui n’ont pas pu atteindre le seuil des CCPM (Contrôle de la condition physique du militaire). S’ils ne réussissent pas après cette deuxième chance, ils seront exclus de la suite de la formation. Par ailleurs, les formateurs enseignent aux recrues le maniement des armes et différentes techniques de combat. Parmi celles-ci, ils peuvent découvrir la boxe thaï, le krav-maga et le ju-jitsu.

Découvrez aussi :  Dossier : Comment faire pour que pole emploi nous laisse tranquille

La discipline

La formation inculque également aux apprenants la discipline. Le but est de former des militaires respectueux et obéissants. Pour cela, ils apprennent les règles de la Légion étrangère à suivre. Par exemple, les apprenants doivent garder leur chambre au propre et s’habiller convenablement.

Ils doivent constituer un groupe dans lequel la cohésion et la solidarité règnent. De plus, ils apprennent par cœur le code d’honneur, les valeurs et l’histoire de la Légion étrangère. Ils prennent connaissance enfin des rudiments du métier de légionnaire.

La culture et la langue française

La plupart des recrues sont des étrangers qui ne maîtrisent pas la langue française. Le français étant la langue de travail, ils doivent donc l’apprendre en un temps record afin de communiquer avec leurs camarades et supérieurs. Chaque légionnaire se doit de connaître au moins 250 mots de français courant et 250 mots de vocabulaire militaire.

Pour cela, des cours de langue sont quotidiennement dispensés par le chef de section. De plus, les recrues francophones sont mises à contribution pour aider leurs camarades à comprendre les éléments basiques de la langue. Avec les légionnaires étrangers, les instructeurs profitent des quartiers libres pour les initier à la réalité de la société française.

formation légion étrangère temps durée

L’évolution de carrière au sein de la Légion étrangère

À la fin de la formation, les légionnaires sont envoyés dans de différents régiments. Pour monter en grade, un militaire doit faire preuve de bonne conduite. De plus, il doit réussir les examens techniques et pratiques ainsi que les concours internes organisés au sein de la Légion étrangère.

Découvrez aussi :  Le DAEU peut-il être financé par Pôle Emploi ?

Il est également noté par son chef au cours des missions à l’extérieur. Il se doit donc d’être apte, efficace et vigilant. S’il le mérite, le légionnaire peut devenir caporal après deux ans de service. Ensuite, il peut monter en grade et devenir caporal-chef. Il peut aussi passer du grade de caporal-chef à celui de sergent, sergent-chef, adjudant, adjudant-chef et major.

De plus, la Légion étrangère offre la possibilité aux militaires de devenir officiers sans passer par l’EMIA (École militaire interarmes). Un légionnaire peut aussi au cours de sa carrière devenir formateur des nouvelles recrues. Ayant déjà traversé cette étape, il a une meilleure connaissance des difficultés de la formation. Il est alors bien placé pour trouver les mots justes pour encourager et motiver les nouveaux.

Si vous souhaitez intégrer la Légion étrangère, vous pouvez choisir un domaine spécifique pour votre carrière. On distingue notamment les spécialités suivantes :

  • tireur d’élite ou de char,
  • parachutiste,
  • sapeur-démineur,
  • commando parachutiste ou montagne,
  • pilote de véhicule blindé.

Par exemple, un tireur d’élite est un combattant qui maîtrise à la perfection un fusil de précision. Il l’utilise pour délivrer des feux sélectifs dans la profondeur sur des objectifs clés. Il recueille aussi des informations sur le camp ennemi pour son chef.